L`Usine Nouvelle - novembre 2003


Date : 01/11/2003 | Catégorie : Article de presse

A Raymond : Une entreprise pérenne Entreprise familiale d’envergure internationale, A Raymond se positionne comme l’un des spécialistes mondiaux en éléments de fixation pour l’automobile, maîtrisant toutes les technologies de transformation.

« Notre savoir-faire repose sur les compétences de nos salariés en matière de découpage et d’emboutissage de feuillards métalliques, et d’injection des thermoplastiques. Nous maîtrisons également parfaitement les procédés plus récents d’encollage des pièces », souligne Jean-Jacques Legat, responsable du service recherche et développement. Le préencollé Fabricant de composants de fixation depuis près de 140 ans, le groupe A Raymond produit ainsi, à travers sa filiale Raybond située près de Bâle, des pièces préencollées. « Sec au touché, l’adhésif qui accompagne ces pièces est conçu pour être activé par les utilisateurs au moment de la pose de leurs produits, explique Jean-Jacques Legat. Ce type de fixation est parfaitement adapté aux produits en verre. Si les propriétés mécaniques obtenues sont comparables aux fixations classiques, les perturbations inhérentes à la fabrication des éléments en verre sont réduites. En outre, utiliser des fixations préencollées est économique car les opérations de perçage et de pose de joints et de rondelles sont dès lors inutiles. » Et la généralisation des capteurs sur les véhicules automobiles offrent de nombreux débouchés à la société grenobloise. Les capteurs de pluie et de lumière sont, en effet, désormais collés. Une offre étendue Présente sur les marchés du bâtiment et du bricolage avec sa gamme de produits Rayfix (colliers, chevilles, etc.), l’entreprise intervient surtout pour le secteur de l’automobile qui représente 95 % de son activité. Sollicitée par les constructeurs et équipementiers du monde entier, elle fabrique, par exemple, les fixations métalliques complexes qui équipent les cadres d’habillage de la nouvelle Renault Scénic. À son actif, elle compte aussi des éléments de réduction de bruit produits en plastique bi-injecté ou des fixations filtrantes en matériau expansé (gamme A.R. bag). A Raymond conçoit toute pièce de fixation répondant au cahier des charges de ses clients. L’entreprise – qui bénéficie d’une forte reconnaissance dans de nombreux pays – dispose, par ailleurs, d’un catalogue référençant, en ligne, plus de 10000 solutions de fixation. Ses objectifs : proposer des solutions simples et toujours plus universelles. Ses équipes de R&D sont ainsi à l’origine de solutions alternatives en matière d’assemblage de pièces monoblocs (gamme Swivel Clip d’entretoises pivotantes). Elles s’attachent, par ailleurs, à développer les performances des éléments commercialisés afin de permettre aux clients du groupe de réduire le nombre de références gérées. A Raymond en chiffres - 12 sites de production dans le monde (France, Allemagne, Italie, Espagne, États-Unis, République tchèque, Chine, Brésil, Japon). - 2 700 salariés dont 750 personnes travaillant sur les deux sites de production grenoblois de l’entreprise. - 9 centres de recherche qui déposent, en moyenne, 15 brevets par an. A Raymond, de père en fils Inventeur du bouton-pression pour la ganterie, Albert-Pierre Raymond fonde son entreprise, à Grenoble, en 1865. La société, qui fêtera bientôt ses 140 ans, conçoit ses premières applications automobiles en 1936. Présente en Allemagne dès 1898, elle étend son activité à l’international à partir de 1972. Antoine Raymond, co-gérant du groupe avec Pascal Destremau depuis 1992, succède à son père Alain Raymond en 1998. Il représente aujourd’hui la 5ème génération de la lignée A Raymond. Par quelle lettre commencent les prénoms de ses enfants ? Par A, bien sûr !