Vehicle News - January 2004 (n°273) Fr


Date : 01/01/2004 | Catégorie : Article de presse

La connectique plurielle. A Raymond, groupe international indépendant, fait partie de l’élite mondiale dans le domaine de la fixation par clipage et collage pour le secteur automobile. Le développement de produits innovants, comme les Raccords pour fluides, a permis au groupe de s’ouvrir à de nouveaux segments de marchés.

Une activité stratégique du groupe A Raymond
*************************************
Aujourd’hui, l’activité connectique des fluides (raccords rapides) est un des vecteurs les plus importants de sa croissance au niveau mondial. A l’image du Groupe A Raymond, le développement de cette activité s’est fait uniquement de façon organique sans acquisition ou alliance quelconque. L’activité connectique repose sur un effectif mondial de 190 personnes sur l’ensemble du groupe A Raymond, et une supply chain organisée autour de 6 sites de production : France, Allemagne, Japon, USA, Brésil et Chine. » Longtemps spécialisé dans le domaine de la connectique standard pour le circuit carburant basse pression, le groupe A Raymond s’est ouvert de nouveaux débouchés avec de très forts potentiels de croissance. On peut citer par exemple les raccords pour le refroidissement, la climatisation, la direction assistée, l’assistance freinage, la connectique intégrée (cartouches) et les multifonctions (intégration de clapet divers, prise de diagnostic, capteur de température…).
10 à 20 raccords par véhicule
************************
Le potentiel de pièces par véhicule varie en fonction de la taille du véhicule, de l’architecture des systèmes et de la philosophie de conception, du degré de réglementation des marchés (sécurité, protection de l’environnement…), des contraintes géométriques, de l’ergonomie de montage, de la modularité des fonctions…Malgré tout, le nombre moyen de raccords enclique tables oscille entre 10 et 20 pour les véhicules européens et américains (circuit carburant) alors qu’il est inférieur à 10 pour les véhicules japonais. Sur certaines plates-formes, le nombre de points de raccordement susceptibles d’utiliser un raccord rapide peut avoisiner 30, en considérant le transfert de fluide dans sa globalité.
Un marché en pleine croissance grâce au développement
**********************************************
de solutions innovantes
******************
La question qui se pose aujourd’hui est la suivante : va-t-on assister à une généralisation de ce type de connexions et pourquoi ? La réponse est complexe car elle nécessite une vision précise de l’évolution des classiques macro-facteurs (politiques, économiques, sociologiques, technologiques, environnementaux) pas toujours très convergents : réduction des coûts, sévérisation des normes (environnement, sécurité) et des cahiers des charges fonctionnels (tenue en pression, température et cycle de vie), intégration et complexité croissante des systèmes, protection des opérateurs sur chaînes de montage (ergonomie de montage mal adaptée, gestion de fluides toxiques) et nouvelles énergies de substitution…. Parallèlement, certains problèmes demeurent tels que la résistance de raccords plastiques à des pressions et températures élevées (> 150°C), la sécurisation de la connexion en environnement usine défavorable (accessibilité réduite, montage en aveugle…), la résistance à des fluides de plus en plus agressifs (forte teneur en alcools + additifs agressifs, CO2) ou encore la résistance aux émissions d’hydrocarbures. L’image A Raymond en tant que société innovante et leader dans son domaine d’activité est clairement établie sur le marché européen et mondial. Notre ambition est de fournir au monde de l’automobile, des solutions de connectique rapide pour tous les types de fluides existants et futurs. Hocine IBEGAZENE A Raymond GROUP Quick Connectors RFQ Manager
Extrait de Vehicle news magazine - www.vehiclenews.net