Automobil-Produktion - February 2007


Date : 28/02/2007 | Catégorie : Article de presse

Clipser est plus rapide que visser. Selon A Raymond, spécialiste des systèmes de fixation, les garnitures intérieures seront de plus en plus montées à l'avenir à l'aide de clips en feuillard d’acier au lieu de vis. Les fabricants innovants en font également usage et réduisent ainsi et les temps de montage et le nombre d'éléments à assembler.

Ford, Volvo et DaimlerChrysler (avec démarrage sur la nouvelle Classe S) simplifient et accélèrent le montage des pièces d'intérieur comme, par exemple, celles du pavillon . La devise devient : clipser au lieu de visser. Cette fixation est par exemple utilisée pour les poignées de maintien de virage, là ou les sollicitations sont importantes avec des efforts très élevés. Le métal plutôt que le plastique En plus d'un temps de montage réduit, les fabricants de poignées font l’économie de nombreux composants, selon le spécialiste en fixations, et fournisseur, A Raymond. Une vis est certes encore présente dans le clip, mais seulement pour permettre de détacher facilement la poignée du clip dans le cadre d'une opération d'entretien ou de recyclage. A Raymond fabrique les clips dans du feuillard d’acier au contraire des solutions utilisant le plastique, moins onéreux. "Les plastique modernes permettent beaucoup et peuvent être faits sur mesure pour des applications les plus diverses, mais sous charge et en température, ils fluent et génèrent en finale un jeu conséquent et donc des bruits", explique Mr Hans-Jürgen Lesser, directeur chez A Raymond. L'acier utilisé doit subir un traitement spécial de manière à pouvoir résister à des charges très élevées allant jusqu'à 120 kg. L'acier à ressort est mis en forme à l'état encore malléable. Il est alors soumis à un traitement thermique sous environ 900°Celsius. Il est enfin trempé dans un bain de sel chaud à environ 300°Celsius. Grâce à ce traitement, l'acier atteint une résistance à la traction si élevée que même un passager « robuste » ne peut arracher la poignée. En dernier lieu, on applique sur l'acier un revêtement anticorrosion. Les clips ne doivent pas seulement résister mais également pouvoir être montés le plus facilement possible. Pour éviter aux opérateurs sur chaine une des tendinites, l'accrochage des clips ne doit pas nécessiter un effort trop élevé. De ce fait, le clip est conçu de manière à ce que la force à exercer par l'ouvrier reste en moyenne dans un intervalle de 50 à 100 Newton. En outre, la poignée doit être fixée de manière suffisamment solide pour ne pas être arrachée en cas d'ouverture d'un Airbag. Pour prouver qu'il est en mesure de supporter ces contraintes élevées, le clip est soumis à tous les essais de déclenchement d'airbag requis par le constructeur automobile. Les clips facilitent le prémontage "Le remplacement des vis par les clips est une tendance générale", d’après Dr. Lesser. Les vis sont livrées en vrac, elles doivent être prises dans leur conditionnement , mises en place et serrées, et en outre quelque fois subir un test de contrôle du couple de serrage. Tout cela constitue des opérations qui prennent du temps et qui donc coûtent de l'argent. Le clip au contraire est livré déjà prémonté et n’a plus qu’à être encliqueté. Le clipsage présente encore d'autres avantages : chez Ford, les garnitures pavillon sont livrées déjà prémontées avec les poignées de maintien et n'ont plus qu'à être encliquetées. "La tendance consistant à faire le prémontage avec le plus grand nombre possible de composants dans des modules distincts, n’arrête pas de se confirmer", affirme Dr. Lesser. Car la meilleure intégrattion entraîne une réduction des temps d’assemblage, et par ailleurs, les frais de main d'oeuvre chez le sous-traitant sont plus faibles. On arrive ainsi à économiser massivement sur les coûts. Dr. Barbara Stumpp