Info Transit - Desembre 2007


Date : 01/12/07 | Catégorie : Article de presse

Un embout biodégradable développé pour les contrôles d'alcoolémie (Mireia Camats)

Grâce à un investissement total de près de 200 000 euros, et deux années de recherches exhaustives, l'entreprise A. Raymond-Tecniacero S.A.U a développé un embout biodégradable destiné aux éthylotests. Il s'agit d'un petit tube en plastique permettant d'expirer l'air et qui adhère à la partie supérieure des aéromètres employés pendant les contrôles d'alcoolémie. La nouveauté, par rapport à un embout conventionnel, réside dans le fait qu'après utilisation, il s'intègre à l'environnement dans un délai de 2 ans au lieu des centaines d'années habituelles.

D’après Miquel Massaguer, directeur de projet de Raygreen, « un plastique conventionnel prend environ mille ans à rompre les longues chaînes polymériques qui le constituent ; en revanche, les chaînes du plastique du nouvel embout sont éliminées rapidement lorsqu'elles entrent en contact avec la matière organique ». Ainsi, la réduction de la durée de vie de l’embout est significative et permettra de pallier l'impact environnemental des embouts plastiques résiduels qui restent à l'heure actuelle sur les lieux de contrôles - l'entreprise estime qu'il en reste au moins 18 %.
M. Massaguer reconnaît que les « prestations mécaniques d'un plastique biodégradable sont très inférieures à celles d'un plastique conventionnel ». Il propose cependant un produit de bonne qualité, et à la différence des autres, qui sera opérationnel autant lors de l'utilisation qu'au moment de s'en défaire. En outre, « ils ont même pensé à présenter l'embout dans un sachet biodégradable ». Avec ce type d'initiative, A Raymond réaffirme son engagement de collaborer avec le Global Compact des Nations unies - un organisme composé d'entreprises, syndicats et organisations du monde entier. En matière d'environnement, l'objectif de cet organisme est la prévention, la responsabilité vis-à-vis de l'environnement et l'application et la diffusion de technologies plus respectueuses.